opposition

opposition [ ɔpozisjɔ̃ ] n. f.
• 1165 « objection »; lat. oppositio
I
1(1370) Rapport de choses opposées qui ne peuvent coexister sans se nuire; de personnes que leurs opinions, leurs intérêts dressent l'une contre l'autre. antagonisme, combat, désaccord, heurt, lutte. Opposition de deux adversaires, de deux rivaux. discorde, dissension, dissentiment, hostilité, rivalité. — EN OPPOSITION. Entrer, être en opposition avec qqn, sur un point particulier. conflit, contestation, dispute.
2(fin XII e) Position de deux choses, deux parties du corps opposées, d'une chose, d'une partie du corps opposée (à une autre). Opposition d'objets situés face à face. symétrie. Opposition du pouce aux autres doigts. (v. 1265) Astron. Distance angulaire de 180° entre deux astres. Lune en opposition avec le Soleil. Opposition et conjonction de deux astres.
3Effet produit par des objets, des éléments très différents juxtaposés. contraste. Opposition de couleurs. discordance, heurt. Opposition des ombres et des lumières, dans un tableau. Opposition entre la ville ancienne et les nouveaux quartiers. Opposition de natures, de caractères. disparité.
4(XVIe) Rapport de deux choses opposées, qu'on oppose ou qui s'opposent. contraste, différence. Opposition des contraires, des contradictoires. Opposition entre « froid » et « chaud », « bien » et « mal ». antonymie. Ling. Opposition pertinente : différence entre deux unités d'un même paradigme, qui permet de les déterminer. — Opposition de deux vérités, de deux principes. antinomie, antithèse. — EN OPPOSITION. Sa conduite est en opposition avec ses idées. Loc. adv. PAR OPPOSITION; loc. prép. PAR OPPOSITION À : par contraste avec, d'une manière opposée à. On emploie ce mot par opposition à tel autre.
II
1(1508) Action, fait de s'opposer en mettant obstacle, en résistant. Opposition de qqn ( désobéissance, résistance) à une action ( réaction) , un projet ( désapprobation, refus) , à une politique, une doctrine. 1. ant(i)-. Faire, mettre opposition à qqch. barrage, difficulté, empêchement, obstacle, veto. Hugo « finira par emporter à soi la craintive Adèle, contre l'opposition des deux familles » (Henriot). Faire de l'opposition. Il fait de l'opposition systématique. obstruction.
(1474) Dr. Manifestation de volonté destinée à empêcher l'accomplissement d'un acte juridique, ou à imposer certaines conditions à cet accomplissement. Moyens d'opposition. Opposition à mariage, ayant pour objet d'empêcher la célébration du mariage en considération d'un empêchement légal. Opposition au paiement : instruction de ne pas payer donnée au tiré par le tireur d'un chèque, d'une lettre de change. Faire opposition à un chèque perdu.
Procéd. Moyen que peut soulever un justiciable ayant fait l'objet d'un jugement par défaut, afin de faire juger de nouveau l'affaire (cf. Voie de recours).
2(1745) Les personnes qui sont opposées au gouvernement, au régime politique en vigueur. opposant. Le gouvernement et l'opposition. L'opposition en régime parlementaire. minorité; aussi contre-pouvoir. Opposition de droite, de gauche. « L'idée que j'avais du gouvernement représentatif me conduisit à entrer dans l'opposition » (Chateaubriand). Être dans l'opposition. Les partis, les journaux de l'opposition. La loi est passée grâce aux voix de l'opposition. (En Angleterre) L'opposition de Sa Majesté.
⊗ CONTR. Conjonction, harmonie. Analogie, conformité, correspondance. Accord, alliance. — Adhésion, approbation, consentement, obéissance, soumission.

opposition nom féminin (bas latin oppositio, -onis) Situation de choses placées vis-à-vis ; effet qui résulte du rapprochement, de la coexistence de choses opposées : Une opposition de couleurs. Situation de ce qui est en contradiction avec quelque chose, de ce qui n'y est pas conforme, situation de choses ou de personnes qui s'affrontent : Une opposition de caractères. Action de s'opposer à quelque chose, d'y mettre obstacle par sa résistance : Il manifestait son opposition à la peine de mort. Fait de s'opposer à quelqu'un, de lui résister, d'être plus ou moins hostile ou agressif à son égard. Ensemble des partis et des forces politiques qui s'opposent à un moment donné au pouvoir et au gouvernement et dont le programme est opposé à celui de la majorité politique : La presse d'opposition. Astrologie et Astronomie Configuration présentée par deux astres dont l'écart angulaire dans le ciel est de 180°. Banque et Bourse Acte par lequel le propriétaire de titres au porteur perdus ou volés s'oppose par voie de notification à toute négociation de ces titres avant intervention de justice. Faculté qu'a le tireur d'un chèque ou d'un effet de commerce de s'opposer à son paiement en cas de perte, de vol ou de liquidation des biens du porteur. Faculté qu'a un créancier d'empêcher, s'il ne peut obtenir son paiement, que la banque se dessaisisse des fonds figurant au compte de son débiteur. Chorégraphie Relation existant entre les mouvements des bras et des jambes par rapport à l'axe médian du corps. Droit Acte par lequel une personne déclare mettre obstacle à un autre acte, à une procédure ou à l'exécution d'un jugement. Voie de recours ouverte en principe contre une décision de justice rendue par défaut et tendant à rétraction de celle-ci par la juridiction dont elle émane. Synonyme de saisie-arrêt. Linguistique Rapport distinctif existant entre des unités de même niveau (phonème, morphème) pouvant être substituées l'une à l'autre en un point donné de l'énoncé. (Ainsi, la différence de voisement entre | p | et | b | permet de distinguer pas et bas, ce qui constitue une opposition phonologique.) ● opposition (citations) nom féminin (bas latin oppositio, -onis) Émile Michel Cioran Răşinari, près de Sibiu, 1911-Paris 1995 Évolution : Prométhée, de nos jours, serait un député de l'opposition. Syllogismes de l'amertume Gallimard Anatole François Thibault, dit Anatole France Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924 Académie française, 1896 L'opposition est une très mauvaise école de gouvernement, et les politiques avisés, qui se poussent par ce moyen aux affaires, ont grand soin de gouverner par des maximes tout à fait opposées à celles qu'ils professaient auparavant. Les Opinions de Jérôme Coignard Calmann-Lévy Marcel Mauss Épinal 1872-Paris 1950 Les classes et les nations et aussi les individus doivent savoir s'opposer sans se massacrer et se donner sans se sacrifier les uns aux autres. Le Don P.U.F. Clovis Herteau, dit Clovis de Nuysement vers 1555- ? Le froid maintient le chaud ; le chaud maintient le froid ; L'humide tient le sec, le sec ayde à l'humide, Et à mêmes effets la concorde les guide. Les Gémissements de la France André Pieyre de Mandiargues Paris 1909-Paris 1991 La connaissance et l'amour ont pour effet d'abolir les oppositions. In Préface aux Œuvres complètes de André Pieyre de Mandiargues Gallimard Ambrose Gwinnet Bierce Meigs County, Ohio, 1842-Mexico 1914 Opposition. En politique, le parti qui empêche le gouvernement de s'emballer en lui coupant les jarrets. Opposition. In politics the party that prevents the Government from running amuck by hamstringing it. The Devil's Dictionary Benjamin Disraeli, comte de Beaconsfield Londres 1804-Londres 1881 Nul gouvernement ne peut être longtemps solide sans une redoutable opposition. No government can be long secure without a formidable opposition. Coningsby, I, 1opposition (expressions) nom féminin (bas latin oppositio, -onis) En opposition avec, en conflit, en contestation avec quelqu'un : Être en opposition avec ses parents ; en contradiction avec quelque chose : Cette politique est en opposition avec ses principes. Faire opposition à quelque chose, y faire obstacle, s'y opposer. Faire de l'opposition (systématique) à quelque chose, à quelqu'un, s'opposer à eux, être en contradiction avec eux. Par opposition (à quelque chose), par contraste avec quelque chose, d'une manière contraire à quelque chose. Bureau des oppositions, dans un établissement financier, bureau où l'on met opposition aux paiements. (Au ministère de l'Économie et des Finances, le conservateur des oppositions reçoit les saisies-arrêts, oppositions, etc., concernant les sommes dues aux créanciers de l'État.) Tierce opposition, voie de recours ouverte aux tiers ni parties ni représentés à l'instance, auxquels le jugement ou l'arrêt porte préjudice. Méthode d'opposition, méthode de mesure des forces électromotrices par comparaison avec une force électromotrice étalon. Proposition d'opposition, synonyme de proposition concessive. En opposition, se dit de deux grandeurs alternatives qui ont même fréquence et entre lesquelles existe une différence de phase d'une demi-période. Crise d'opposition, période apparaissant vers 3 ans et marquant, selon H. Wallon, l'entrée dans le stade du personnalisme. (Elle se caractérise par une attitude de refus systématique de l'enfant à toute demande de son entourage sans autre motif que l'affirmation de son autonomie ; elle se traduit au niveau du langage par l'apparition de « je ».) ● opposition (synonymes) nom féminin (bas latin oppositio, -onis) Situation de choses placées vis-à-vis ; effet qui résulte du rapprochement...
Synonymes :
Contraires :
Situation de ce qui est en contradiction avec quelque chose, de...
Synonymes :
- désaccord
Contraires :
- affinité
- conformité
- identité
Action de s'opposer à quelque chose, d'y mettre obstacle par sa...
Synonymes :
- désapprobation
- réaction
- résistance
Contraires :
- adhésion
- agrément
- consente-ment
Fait de s'opposer à quelqu'un, de lui résister, d'être plus...
Synonymes :
- réaction
- rébellion
- révolte
- rivalité
Contraires :
- coopération
Grammaire. Proposition d'opposition
Synonymes :
- proposition concessive
Synonymes :
- Droit. saisie-arrêt

opposition
n. f.
d1./d Position ou rapport de choses situées en vis-à-vis ou qui s'opposent, s'affrontent. Opposition de deux couleurs.
|| DR Opposition d'intérêts, qui empêche l'une des parties à une même opération d'en représenter ou d'en assister une autre.
|| ASTRO Position de deux corps célestes diamétralement opposés par rapport à la Terre ou au Soleil.
|| PHYS Grandeurs sinusoïdales en opposition de phase, dont la différence de phase est de 1800.
|| (Personnes) Opposition de deux concurrents.
|| être, entrer en opposition avec qqn.
d2./d Résistance qu'oppose une personne, un groupe. Opposition à un projet.
DR Opposition à mariage, défense de le célébrer lorsque les conditions exigées par la loi ne sont pas remplies.
Faire opposition à un paiement.
|| DR Voie de recours ouverte à toute personne condamnée par une décision de justice rendue contre elle par défaut.
d3./d Parti ou ensemble de personnes opposés au gouvernement du pays, à la direction d'un parti, etc. La majorité et l'opposition.

⇒OPPOSITION, subst. fém.
A. —1. Position de (deux) choses placées face à face. Synon. symétrie.
2. Spécialement
a) ANAT., PHYSIOL. Propriété du pouce humain, lui permettant d'être en contact avec n'importe quel autre doigt (d'apr. Lar. Méd. t.2 1972).
b) ASTRON. Distance angulaire de 180° entre deux astres. Lune en opposition avec le soleil. Les tables astronomiques nous mettent à même de prédire, pour une époque très éloignée de la nôtre, les éclipses, les conjonctions, les oppositions des planètes (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.448). Le soleil a, dans le travail qui le chasse à travers l'étendue, à surmonter avec son propre poids l'opposition des planètes qui l'étreignent et le «remontent» (CLAUDEL, Art poét., 1907, p.137).
c) SPORTS
ALPIN. ,,Technique d'escalade comprenant toutes les attitudes dans lesquelles le grimpeur adhère au rocher en faisant agir deux forces symétriques opposées`` (GAUTRAT 1970). Opposition des jambes, des mains, des pieds; monter en opposition.
ÉQUIT. Faire des oppositions. Employer simultanément, mais de façon opposée, les mains et les jambes pour diriger un cheval (d'apr. TONDRA Cheval 1979).
B. —1. Effet de contraste résultant de choses très différentes, placées face à face. Synon. discordance; anton. concordance, harmonie. Opposition choquante; opposition de couleurs; être en opposition. Le nombre de ces points de vue ou de ces faces de l'esprit humain est limité à un certain nombre, dont les systèmes les plus divergents en apparence ne peuvent s'écarter. La comparaison réfléchie de ces systèmes fait reconnaître un fonds identique et commun, malgré toute la différence et l'opposition des formes (MAINE DE BIRAN, Journal, 1817, p.19). L'heureuse opposition d'un blanc mat contrastait avec les couleurs de la rose du Bengale (BALZAC, Langeais, 1834, p.211):
1. Pour me faire comprendre certaines oppositions d'ombre et de lumière qui avaient été «l'enchantement de sa matinée», il me citait certains tableaux que nous aimions l'un et l'autre et ne craignait pas de faire allusion à une page de Romain Rolland...
PROUST, Temps retr., 1922, p.754.
Loc. adv. prép. Par opposition (à). Par contraste (avec), de manière opposée (à). L'école que l'on appelle historique ou traditionnelle, et l'école que, par opposition, l'on appelle rationnelle ou théorique (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.445). À mes yeux, le seul moyen de faire l'apologie des sciences philologiques, et en général de l'érudition, est donc de les grouper en un ensemble, auquel on donnerait le nom de sciences de l'humanité, par opposition aux sciences de la nature (RENAN, Avenir sc., 1890, p.211).
2. Rapport d'antinomie établi entre deux choses opposées. Synon. désaccord; anton. conformité, accord. L'opposition entre le volontaire et l'involontaire est d'abord une opposition pour l'entendement (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.325). V. acheteur ex. 4:
2. ... l'opposition entre le maître et l'esclave se développe de façon que le maître perd toute pensée réelle, et que l'esclave, au contraire, forme toute pensée réelle.
ALAIN, Propos, 1932, p.1077.
LING. ,,Rapport qu'on établit entre deux éléments homogènes d'un système linguistique, et qui permet de faire ressortir les différences existant entre eux`` (MAR. Lex. 1951).Opposition distinctive, fonctionnelle; oppositions binaires; oppositions corrélatives et disjonctives. En phonologie et en grammaire, on constate aussi des oppositions bien établies et d'autres qui ne le sont pas (E. COSERIU, Sémantique diachronique structurale ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t.2 n°1 1964, p.156).
LOG. Opposition (des propositions). ,,Caractère des propositions ayant même sujet et même prédicat mais différant: soit en quantité ou extension, soit en qualité, soit en qualité et en quantité à la fois`` (FOULQ.-ST-JEAN 1962).
C. —1. [Correspond à opposer II B] Rapport de lutte entre deux/des personnes. Synon. antagonisme; anton. entente. Opposition d'intérêts; entrer en opposition avec qqn; faire de l'opposition (systématique):
3. Beaucoup d'entre eux restent encore sous l'influence de la psychologie de l'âge précédent, alors même que, sur le terrain de la métaphysique et de la physique, ils se savent en opposition absolue avec leurs aînés.
BÉGUIN, Âme romant., 1939, p.80.
PSYCHOL. ,,Ensemble des attitudes et réactions qu'un sujet peut présenter à l'occasion des sollicitations du monde extérieur`` (Psychol. Enfant 1976). Ce complexe d'opposition se traduit par une brusquerie d'attitude, des dispositions combatives, un comportement extraversif (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.97).
2. Action de faire obstacle à, de lutter contre quelque chose. Synon. objection, obstruction, rejet, refus; anton. adhésion, approbation, participation. Peu à peu, et avec le temps, toutes les oppositions étaient tombées (HUGO, Misér., t.1, 1862, p.210). En tant qu'homme de science, je crois devoir faire acte d'opposition, et de protestation (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p.339). Ainsi, bien qu'il n'y eût pas encore d'opposition directe à mon action, je voyais à l'horizon s'amonceler les nuages (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.103).
3. Spécialement
a) DROIT
♦ ,,Voie de recours de droit commun et de rétraction ouverte sous certaines conditions au défendeur défaillant`` (BARR. 1967). Procès-verbal tendant à saisie, et contenant opposition à cette saisie par la Demoiselle Coralie (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p.596).
Opposition à mariage. ,,Mesure préventive consistant en un acte par lequel certaines personnes qualifiées défendent à l'officier de l'état civil, en raison de l'existence d'un motif légal, de procéder à la célébration du mariage`` (BARR. 1967). Le droit de former opposition à la célébration du mariage, appartient à la personne engagée par mariage avec l'une des deux parties contractantes (Code civil, 1804, art.172, p.34).
Opposition sur titres. Procédure spéciale en cas de perte ou de vol de titres au porteur. Voici le plus gros actionnaire du Gil-Blas : il y a opposition sur ses titres (RENARD, Journal, 1891, p.105).
b) ÉCON. Acte par lequel un créancier arrête entre les mains d'un tiers (le banquier tiré) les sommes dues à un débiteur. Faire opposition à un chèque (Gestion fin. 1979).
c) POL., DR. CONSTIT. ,,Ensemble des partis politiques ou des personnes qui sont opposées d'une manière active au Gouvernement`` (BARR. 1974). Synon. opposants. L'opposition parlementaire. Je vous disais que j'étais dans l'opposition, non dans une opposition démagogique, mais cependant très ferme (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Henry Reeve], 1840, p.63). M. Rochefontaine, l'ancien candidat de l'opposition (ZOLA, Terre, 1887, p.363):
4. [Les nationalistes] réclament quotidiennement l'état de siège à Berlin, l'arrestation de tous les chefs de l'opposition, l'interdiction des meetings pacifistes!... Peu importe! Ils ne seront pas les plus forts... Partout, dans toutes les villes de l'Allemagne, le prolétariat s'agite, proteste, menace...
MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.418.
REM. 1. Oppositif, -ive, adj. a) Bot., vx. Qui peut être placé en face de quelque chose. Étamines oppositives (LITTRÉ, GUÉRIN 1892). b) Ling. Qui peut être mis en opposition avec quelque chose. Les phonèmes sont avant tout des entités oppositives, relatives et négatives (SAUSS. 1916, p.164). 2. Oppositionniste, subst. Membre de l'opposition. Gavarni nous avait dit qu'il y avait une belle chose à faire: une série contre le prêtre; que cela était difficile, qu'il ne fallait pas avoir l'air d'être de la bande des oppositionnistes et des aboyeurs (GONCOURT, Journal, 1853, p.107).
Prononc. et Orth.:[], [o-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1176 «réplique qui a le caractère d'une objection» (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 4365); 2. fin XIIe s. «position d'une chose vis-à-vis d'une autre» (EVRAT, Genèse, B.N. 12456, f° 112 r° ds GDF. Compl.); 1269-78 astron. (J. DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 18906). B. 1. 1370-72 «contrariété entre deux choses, différence considérable dans la manière de sentir... de plusieurs personnes» (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, p.169) ; 2. 1567 rhét. «antithèse» (AMYOT, Demosth., 14 ds LITTRÉ); 1868 log. (ibid.); 1951 ling. (MAR. Lex.). C. 1. 1474 dr. (Ordonnances des rois de France, XVIII, 17 ds BARTZSCH); 2. ca 1480 «résistance, obstacle, empêchement» (Mystère du V. Testament, éd. J. de Rothschild, II, 169); 3. 1745 «le parti politique de Grande Bretagne qui s'oppose au parti au pouvoir» (Abbé LE BLANC, Lettres d'un François ds MACK., p.169); 1772 «en France, partie d'une assemblée nationale qui s'oppose à la partie dominante» (L'Ambassadeur de Suède en France à Gustave III ds Fr. mod. t.34, p.97). Empr. au lat. oppositio «opposition, contraste, antithèse», le sens pol. C 3 est dû à l'infl. de l'angl. opposition (1793 ds NED). Fréq. abs. littér.:2744. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4724, b) 2849; XXe s.: a) 2282, b) 4739. Bbg. DUB. Pol. 1962, p.356. — MAULNIER (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp.165-166. — QUEM. DDL t.11; 1 (s.v. oppositionniste).

opposition [ɔpozisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Fin XIIe; 1165, « objection »; lat. oppositio, de oppositum, supin de opponere. → Opposer.
———
I
1 Position de deux choses, deux parties du corps opposées, d'une chose, d'une partie du corps opposée (à une autre). || Opposition d'objets situés face à face, vis-à-vis, dos à dos, en regard… Symétrie. || Opposition du pouce aux autres doigts. || Opposition des pôles.(V. 1265). Spécialt. Astron. Distance angulaire de 180° entre deux astres. || Lune en opposition avec le soleil. Éclipse. || Opposition et conjonction de deux astres. || Les marées sont plus fortes dans la conjonction (cit. 6) que dans l'opposition. Astrol. Un des cinq aspects d'un astre. Aspect.
Alpin. Adhérence obtenue par la traction et la poussée simultanée de deux parties du corps en direction opposée. || Utilisation de l'opposition dans le coincement, le ramonage, le verrou.
2 (1370). Effet produit par des objets, des éléments très différents juxtaposés. Contraste. || Opposition choquante. Discordance, disparate (cit. 4). || Être en opposition avec… Contraster, trancher. || Opposition de couleurs, d'ombres et de lumière. || Opposition des clairs (cit. 23) et des noirs dans un tableau. || Oppositions de formes, de relief (→ Montagne, cit. 12). Asymétrie. || Opposition entre la ville ancienne et les nouveaux quartiers. || Oppositions sonores.
3 (XVIe). Rapport de deux choses opposées (au sens 3), qu'on oppose ou qui s'opposent. Contraste, différence, dissemblance, dissimilitude, éloignement. || Opposition entre froid et chaud, bien et mal… Antonymie. || Opposition entre travail et loisir (cit. 19), emprunt (cit. 7) et impôt… || Distinction qui peut aller jusqu'à l'opposition (→ Intérieur, cit. 2). || Fragilité des distinctions (cit. 5) et des oppositions. || Esprit analytique (cit. 3) attentif aux différences et aux oppositions. || Opposition de deux vérités, de deux principes. Antinomie, antithèse (cit. 2). || Oppositions et rapprochements d'une comparaison, d'un parallèle. || Mettre en valeur par une opposition favorable ( Repoussoir). || Opposition d'opinions. Divergence, diversité. || L'opposition des caractères et l'harmonie (cit. 30) des sentiments Antipathie, disconvenance. || Opposition de bonne et de mauvaise fortune. Alternative (→ Des hauts et des bas). || Opposition dans les moyens (→ Tirer à hue et à dia). || Oppositions d'un caractère. Contradiction, dissonance, incohérence. || Opposition dans la conduite ( Volte-face). || Opposition des contraires. || Opposition entre froid et chaud, entre bien et mal. Antonymie.Ling. Relation entre deux mots, deux termes voisins dans le discours et dont les sens sont contraires. || Opposition pertinente.Gramm. || Qui marque l'opposition. Adversatif. || Mots servant à exprimer l'opposition entre deux idées (ex. : cependant, loin de, mais, néanmoins, par contre, en revanche).Phys. || Mesure d'une différence de potentiel par la méthode d'opposition.
1 (…) la constante opposition de plaisir et de travail qui se trouve dans la vie des journalistes (…)
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 663.
2 Les oppositions peuvent résulter de la nature des choses : blanc et noir; énergie et faiblesse; se souvenir et oublier. Le plus souvent, c'est l'esprit qui, suivant les circonstances, de simples distinctions fait des contrastes. Il n'y a pas d'opposition entre une robe de laine et une de coton. Mais si on les compare dans leur usage, leur prix, etc., les oppositions naissent.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 855.
En opposition. || Sa conduite est en opposition avec ses idées. Démenti (donner un démenti à…), divorce.
Loc. adv. Par opposition.Loc. prép. Par opposition à… : par contraste avec…, d'une manière opposée, opposée à. || On emploie ce mot par opposition à tel autre. || Une représentation est dite concrète, par opposition à abstraite (cit. 1).
3 Dirai-je l'assiduité de toute une littérature (…) à clamer le primat de l'instinct, de l'inconscient, de l'intuition, de la volonté (au sens allemand, c'est-à-dire par opposition à l'intelligence) […]
Julien Benda, la Trahison des clercs, p. 219.
4 La ferveur de Jacques, cette foi convaincue (…) renforçaient, par opposition, le scepticisme d'Antoine.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 224.
4 (1370). Rapport de choses opposées qui ne peuvent coexister sans se gêner, se nuire; de personnes que leurs opinions, leurs intérêts dressent l'une contre l'autre. Antagonisme, combat, désaccord, duel, heurt, lutte. || Opposition d'intérêts entre deux personnes, deux pays… Choc, collision, contrariété. || Devoir en opposition avec nos intérêts (→ Éviter, cit. 24). Contradiction. || Opposition de deux adversaires, de deux rivaux. Discorde, dissension, dissentiment, hostilité, rivalité.En opposition. || Entrer en opposition avec quelqu'un sur un point particulier. Conflit, contestation, dispute. || Être en opposition déclarée. Guerre.
5 L'opposition de la France et de l'Angleterre, commencée avec Guillaume le Conquérant au milieu du XIe siècle, n'atteignit toute sa violence qu'au XIIe (…)
Michelet, Hist. de France, IV, V.
6 Ce que l'Église, jusqu'à nos jours, exaltait dans le patriotisme (…) c'est la fraternité entre concitoyens, c'est l'amour de l'homme pour d'autres hommes, ce n'est pas son opposition à d'autres hommes (…)
Julien Benda, la Trahison des clercs, p. 164.
———
II
1 (1508). Action, fait de s'opposer (2.) en mettant obstacle, en résistant. || Opposition de quelqu'un à une action, un progrès ( Réaction), un projet ( Désapprobation, répugnance), à une politique (→ Front, cit. 34), à une idée, une doctrine ( Anti-). || Opposition verbale. Objection. || Pas d'opposition ? Adopté. || Projet qui se heurte (cit. 28) à l'opposition des révolutionnaires. || Impôt qui rencontre une vaste opposition (→ Heurter, cit. 17). || Faire, mettre opposition à qqch. Difficulté, empêchement, obstacle, traverse, veto. || Opposition systématique (→ Mauvaise volonté). || Opposition à une personne, à ses volontés. Désobéissance, rébellion, résistance. || Opposition à Mazarin. Fronde (3. Fronde, cit. 2). || Opposition parlementaire au gouvernement (→ Légalité, cit. 2). || Parti d'opposition (au gouvernement). || Faire de l'opposition (→ Mécontent, cit. 10). || Démonstration d'opposition (→ Levée de boucliers). || S'entêter (cit. 10) dans l'opposition. || Rencontrer de l'opposition (→ Trouver à qui parler). || En dépit de leur opposition. Malgré. || S'irriter (cit. 15) de toute opposition. || Briser les oppositions (→ 3. Droit, cit. 29).Sport. || Coureur qui triomphe sans rencontrer la moindre opposition, la moindre résistance.Psychiatrie, psychol., sociol. Attitude liée à la vie affective et relationnelle, consistant à prendre le contre-pied de ce qui est proposé, conseillé ou demandé. || Phases d'opposition de la fin de la deuxième année, de l'adolescence. || Opposition collective d'un groupe. || Réactions d'opposition ( Agressivité, passivité; colère, criminalité, délinquance, désobéissance, fuite, indiscipline, mutisme, négativisme, raidissement, révolte). || « Il peut y avoir des réactions d'opposition chez le nourrisson, sous forme de refus d'alimentation (anorexie de la première enfance) » (R. Lafon).
7 Les Hollandais, malgré les oppositions du prince d'Orange, embrassèrent avec joie la trêve (…)
Racine, Explic. de médailles, V.
8 Vos cadres sont des cadres politiques. Vos chefs sont des politiciens et de la pire des politiques, de la politique d'opposition. L'habitude de l'opposition les a taris jusqu'aux moelles. Ils pensent, sentent, agissent toujours en opposants. Le vice critique a détruit chez eux toute sincérité profonde, toute imagination créatrice.
Bernanos, les Grands Cimetières sous la lune, p. 334.
9 (Hugo…) qui finira par emporter à soi la craintive Adèle, contre l'opposition des deux familles et en dépit de leur mutuelle pauvreté.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 83.
2 (1745; au XVIIIe dans des contextes anglais; angl. opposition). Par ext. Les personnes qui sont en opposition au gouvernement, au régime politique en vigueur. Opposant. || Le gouvernement et l'opposition. || L'opposition en régime parlementaire. Minorité (→ Bataille, cit. 15). || La nouvelle opposition (après un changement de majorité) : l'ancienne majorité. || Les élus gouvernementaux et l'opposition du Parlement. || Opposition de droite, de gauche (→ Derechef, cit. 2). || Opposition qui se forme, s'organise…, se reconstitue dans l'assemblée (→ Disparaître, cit. 30), fait de l'obstruction (cit.). || Se ranger dans l'opposition, rallier les forces (cit. 32) de l'opposition. || Être dans l'opposition, de l'opposition (→ De l'autre côté de la barricade). || Les partis de l'opposition. || Journaux, brochures de l'opposition (→ Ballon, cit. 5; franc-parler, cit. 3). En Angleterre. || L'Opposition de Sa Majesté.
10 L'idée que j'avais du gouvernement représentatif me conduisit à entrer dans l'opposition (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 207.
11 Depuis trois semaines, cette affaire faisait un bruit énorme. Elle avait bouleversé Rouen, elle passionnait Paris, et les journaux de l'opposition, dans la violente campagne qu'ils menaient contre l'Empire, venaient de la prendre comme machine de guerre.
Zola, la Bête humaine, IV.
12 De même qu'ils assurent un encadrement des électeurs, les partis réalisent aussi un encadrement des élus. Ceux-ci se trouvent, par eux, groupés dans les assemblées en quelques blocs, dont les uns soutiennent le gouvernement et forment la majorité; dont les autres le combattent et constituent l'opposition.
Maurice Duverger, Manuel de droit constitutionnel, p. 86.
3 (1474). Dr. civ. et cour. Manifestation de volonté destinée soit à empêcher l'accomplissement d'un acte juridique, soit à imposer certaines conditions à cet accomplissement (Capitant). || Moyens (2. Moyen, cit. 17) d'opposition. || Opposition à mariage, émanant des parents, ascendants, frères et sœurs, cousins, et ayant pour objet d'empêcher la célébration du mariage en considération d'un empêchement légal (Code civil, art. 172-179). → Mainlevée, cit. 2. || Opposition à paiement, par laquelle le créancier arrête entre les mains d'un tiers les sommes dues à son débiteur ( Saisie-arrêt). || Créanciers qui saisissent une somme par opposition (→ 1. Marc, cit.). || Les créanciers du vendeur d'un fonds de commerce peuvent faire opposition au paiement du prix. || Opposition à partage, par laquelle le créancier d'un copartageant peut empêcher que le partage ait lieu hors sa présence (Code civil, art. 882). || Opposition à négociation d'un titre perdu ou volé. || Faire opposition à un chèque perdu. || Bulletin des oppositions, contenant les avis d'opposition adressés à la Chambre syndicale des agents de change. || Bureau des oppositions.
Procéd. Voie de recours ouverte à la partie défaillante et tendant à faire rétracter le jugement rendu contre elle (→ Voie de recours).Jugement sur opposition, rendu à la suite de l'opposition d'une partie condamnée par défaut. || Tierce opposition, exercée par une personne sur un jugement qui porte préjudice à ses droits (mais où elle n'a pas été appelée).
CONTR. Contiguï; conjonction. — Harmonie. — Analogie, appropriation, conformité, correspondance. — Accord, adaptation, alliance, composition, concert, conciliation, conjugaison, coopération. — Acquiescement, adhésion, approbation, aveu, concours, consentement, conversion, facilité, immobilisme, obéissance, passivité, soumission.
DÉR. Oppositionnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Opposition — Opposition …   Deutsch Wörterbuch

  • Opposition — may mean or refer to: Opposition (planets), a term describing the position of a celestial body Opposition (chess), a term describing the position of the kings relative to each other Opposition proceeding, an administrative process available under …   Wikipedia

  • opposition — Opposition. s. f. v. Empeschement, obstacle. Opposition formelle. je n y apporteray aucune opposition. vous n aurez aucune opposition de ma part. On dit en termes de Pratique, Faire opposition. former opposition. lever opposition. Et l on dit,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Opposition — (v. spätlat.: oppositio „das Entgegengesetzte“) bezeichnet Opposition (Politik), eine Partei oder Gruppe, die der herrschenden Politik Widerstand und Ablehnung entgegenbringt Opposition (Astronomie), eine Konstellation, bei der sich zwei… …   Deutsch Wikipedia

  • opposition — Opposition, Intercessio, Oppositio, Oppositus huius oppositus. Bailler ses causes d opposition, Intercessionis causas edere. B. Convenir son appel en opposition par lettres Royaulx, Prouocationem intercessione mutare, Prouocationem in… …   Thresor de la langue françoyse

  • Opposition — Op po*si tion, n. [F., fr. L. oppositio. See {Opposite}.] 1. The act of opposing; an attempt to check, restrain, or defeat; resistance. [1913 Webster] The counterpoise of so great an opposition. Shak. [1913 Webster] Virtue which breaks through… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Opposition — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. oppositio ( ōnis), einer Ableitung von l. oppōnere (oppositum) entgegenstellen , zu l. pōnere stellen, legen und l. ob . Adjektiv: oppositionell; Verb: opponieren; Nomen agentis: Opponent.    Ebenso… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • opposition — [äp΄ə zish′ən] n. [ME opposicioun < OFr opposition < L oppositio < oppositus, pp. of opponere: see OPPONENT] 1. the act of opposing 2. an opposed condition; resistance, contradiction, contrast, hostility, etc. 3. a) any person, group, or …   English World dictionary

  • opposition — [n1] obstruction, antagonism action, antinomy, antithesis, aversion, brush, civil disobedience, clash, combat, competition, con, conflict, confronting, contention, contest, contradistinction, contraposition, contrariety, counteraction,… …   New thesaurus

  • opposition — ► NOUN 1) resistance or dissent. 2) a group of opponents. 3) (the Opposition) Brit. the principal parliamentary party opposed to that in office. 4) a contrast or antithesis. 5) Astronomy the apparent position of two celestial objects that are… …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.